<< Confessions

Strasbourg / Une terrasse , la nuit, des amis aux cerveaux bien irrigués et à l'atelier /   Encore un peu de tiédeur avant l'hiver

Voici presque 10 ans que cette ville m'a adoptée. De toutes le villes françaises où j'ai séjournée, c'est celle qui a les plus belles adresses. Preuves: rue du Dragon, ruelle de l'Esprit, rue de l'Arc-en-Ciel, rue des Couples, rue des Septs Hommes....Peut-être parce que la France et l'Allemagne se la sont disputée, les noms des rues après plusieurs traductions ont pris des tournures mystérieuses. « Voie Muettes » étaient une première entreprise de traduction de cette bizarrerie. Finalement j'ai préféré évider les pâtés de maison d'un plan cadastral , n'en gardé que les murs et les rues et le redistribuer en morceau à ses habitants. Pendant que je découpe la carte, j'ai tout le temps de peaufiné mon projet.

 

Quelques jours plus tard, le soir en terrasse, une idée lancée, des livres avec le mot "monde"... Je me rappelle de quelques titres déjà lu: L'usage du monde, Nicolas Bouvier, Le monde selon Garp, John Irving, L'équilibre du monde, Rohinton Mistry, Du monde entier au cœur du monde, Blaise Cendrars, Tout-Monde, Edouard Glissant....

Les mois passent, je revois L. lui donne des détails, et L. s'emballe, me soutient, me propose de me promener pour réitérer l'expérience dans plusieurs villes, d'autre pays, d'autres langues et cultures et visions du monde.